icon recherche
Mobilité

La Belgique met à l’amende les véhicules les plus polluants

Depuis le début du mois, les vieilles voitures diesel et essence sont « traquées » par les autorités belges dans la région de Bruxelles. Et les amendes (élevées) s’appliquent aussi aux étrangers.

Publié par Romain S. le 11/10/2018 | 2.422 vues

Circuler dans les rues de Bruxelles avec un vieux diesel peut désormais coûter cher.

Rouler en Belgique pour un étranger impunément avec n’importe quel véhicule, c’est fini.

Toutes les « bonnes choses » ont une fin malheureusement ou heureusement, c’est selon dans ce cas-ci.

Depuis début octobre, la fête est finie, en tout cas dans les rues de certaines grandes villes, à l’instar de la capitale Bruxelles. La faute aux LEZ (Low Emission Zone), ces zones où les véhicules polluants ne sont plus en odeur de sainteté.

Le quotidien La Voix du Nord y a consacré un article on ne peut plus précis expliquant le procédé de verbalisation qui ne s’applique pas qu’aux locaux mais aussi aux étrangers de passage et donc aux frontaliers. 

Une amende de 350 euros

Concrètement, circuler au volant d’une voiture trop peu écologique entraîne une amende de… 350 euros ! Les autorités belges souhaitent ainsi contraindre les diesels de normes EURO 1 et sans norme EURO à délaisser les allées des villes en question, dont la première à avoir inauguré pareille mesure est Anvers. La Voix du Nord indique que Gand et Malines pourraient emboîter le pas de ses homologues d’ici 2020.

Ainsi, pour s’éviter une addition salée, les conducteurs sont invités, soit à déposer leur monture en dehors des LEZ et à opter pour mobilité douce au sein de ces dernières, soit à enregistrer leur véhicule auprès de la ville.

Et ce, quelle que soit la norme de celui-ci, puisque la Belgique n’a pour l’heure pas en main le fichier recensant les plaques d’immatriculation étrangères, faisant ainsi des étrangers des récalcitrants automatiques.

Interdiction étendue dès 2019

A noter que des pass temporaires sont mis en vente sur les sites des villes à hauteur de 35 euros la journée… Et on ne compte pas le prix du parking !

Le canard rappelle que la norme « EURO » est précisée sur la carte grise des voitures françaises au point « V.9 ».

Dès l’année prochaine, la région de Bruxelles-Capitale étendra cette interdiction aux diesels EURO 2 et aux essences EURO 1 ou sans norme EURO.

La décision fait écho à ce qu’a décidé d’implémenter Berlin en Allemagne, qui pour le coup se montre encore plus radicale. A partir du 1er avril prochain, les voitures diesel de normes EURO de 0 à 5 seront bannis de la capitale.

Et la réglementation pourrait être étendue à des dizaines d’autres agglomérations allemandes dans le futur.

Il est temps de se (re)mettre au vélo !

Les LEZ en Europe

Deux fois par semaine, recevez gratuitement la newsletter de lesfrontaliers.lu

Commentaires Réagir à cet article 3 commentaires plus bas

Ailleurs sur le web

Lauro4fun
1 messages
Il y'a 2 mois

Je n'ai rien contre la protection de l'environnement ,mais ce seront à nouveau les plus démunis,qui ne savent pas s'offrir des voitures récentes et moins polluantes qui vont devoir payer ! ..et dire que les 15 plus gros navires du monde,produisent plus d'oxide de soufre que 760 millons de voitures ,sans parler des avions,de l'industrie,des chauffages individuels etc. Dans quel monde est-ce que nous vivrons ?

guillome
3 messages
Il y'a 2 mois

très juste lauro4fun. Mais pire lors d'une émission avec droit de réponse sur tele5monde, j'ai demandé ou se trouvaient les capteurs de co2 dans le monde et à quelle altitude. Pas de réponse d'aucun des 8 membres, dont certains du Giec, mais une réponse du journaliste modérateur : "votre intervention est hors du sujet de l'émission". Clac. !
Je pense qu'il faut chercher à qui cela rapporte.

Polaris2002
2497 messages
Il y'a 2 mois

Ce ne sont pas les plus démunis qui vont payer. Ce sont les pollueurs à l'ego surdimentionné, ceux qui s'achètent une voiture consommant 10 L aux 100 km, alors qu'une voiture consommant 5 L aux 100 km suffit amplement pour se déplacer.