Coronavirus : un vaccin sera commercialisé fin novembre
icon recherche
Santé

Coronavirus : un vaccin sera commercialisé fin novembre

La Chine prévoit la commercialisation d'un vaccin contre le Covid-19, dès la fin du mois prochain. Sans attendre la validation des essais cliniques, des milliers de personnes ont d'ores-et-déjà été vaccinées.

Publié par EddyThaux le 20/10/2020 | 5.076 vues

Depuis quelques jours, des centaines de chinois font la file pour se faire vacciner contre le Covid-19, dans la province chinoise du Zhejiang. Selon le gouvernement chinois, le vaccin est « très sûr » et déjà près de 500 000 personnes se sont faites vacciner.
Ce sont principalement les personnes en première ligne face au virus qui ont reçu le vaccin, contre la somme de 60 dollars. Il s’agit du personnel médical, des contrôleurs aux frontières ou de celles chargées du fonctionnement des villes.

On a encore peu d’informations sur les effets secondaires de ce vaccin qui est toujours en phase III d’évaluation clinique (sur des humains).

 

Des résultats encourageants et des effets secondaires

Roxanne Liu et Tony Munroe (traduction Jean Terzian) écrivait sur le site Reuters-Pekin : « L’un des potentiels vaccins développés en Chine contre le coronavirus s’est avéré sûr et a déclenché des réponses immunitaires lors des deux premières phases d’essais cliniques sur des volontaires humains, selon une étude publiée jeudi par la revue médicale The Lancet.

Le candidat vaccin, baptisé BBIBP-CorV, est développé par China National Biotec Group (CNBG), filiale du groupe public China National Pharmaceutical Group (Sinopharm).

BBIBP-CorV fait partie d’une liste d’au moins dix candidats vaccins à travers le monde dont la Phase III des essais cliniques a débuté, d’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le vaccin n’a pas provoqué de graves effets secondaires, selon l’étude publiée par The Lancet, qui fait cependant état d’effets indésirables modérés comme de la fièvre et des douleurs.

Les résultats proviennent d’essais de Phase I et Phase II réalisés sur plus de 600 adultes en bonne santé pendant quatre mois ».

Ce qui semble sûr, c’est que la Chine veut gagner cette course au vaccin.

D’ailleurs, elle se dit prête à fabriquer 610 millions de doses d’ici à la fin de l’année.

Le monde entier cherche un vaccin ou un médicament pour sortir de cette pandémie. On va bien finir par gagner ce combat contre ce virus. Pour rappel, à titre d’exemple, nous avions parlé du médicament de l’institut Pasteur

Ailleurs sur le web