icon recherche
Société

Acte 2 du déconfinement en Belgique à partir du 2 juin

En Belgique, certaines règles sont toujours strictes. Le 2 juin, une nouvelle étape est cependant franchie. La prochaine phase du déconfinement n’est prévue que le 8 juin.

Publié par Chrystelle Thévenot le 29/05/2020 | 3.879 vues
comments2 commentaires

Crédit photo : @Macky_Ch

36 nouveaux décès, 36 nouvelles hospitalisations et 145 patients sortis de l’hôpital, tel est le bilan des dernières 24 heures de l’épidémie en Belgique.

Dans ce contexte fragile, le pays avance avec prudence dans les différentes phases de déconfinement. Quelles sont les grandes prochaines étapes ?

Lire Luxembourg et pays frontaliers : poursuite des mesures de déconfinement

Le 2 juin pour les maternelles

  • L’ensemble des cours dans les écoles maternelles pourront reprendre à partir du 2 juin.
  • Pas besoin de porter un masque lorsque l’enseignant s’occupe des enfants.
  • Le respect des distances de sécurité n’est pas nécessaire.

Le 8 juin pour les primaires (avec test possible le 5 juin)

  • L’ensemble des cours dans les écoles primaires pourront reprendre à partir du 8 juin (avec une journée ” test ” possible le 5 juin).
  • Les élèves de primaires ne doivent pas porter de masque.
  • Pour les profs, le port du masque est fortement recommandé si les distances de sécurité ne peuvent pas être respectées.
  • Les consignes relatives aux distances de sécurité pourront être assouplies en ce qui concerne les élèves de primaires entre eux. Elles doivent néanmoins continuer à être d’application entre les élèves et leurs professeurs, entre les enseignants eux-mêmes et entre les enseignants et les parents d’élèves.
  • Lors des récréations, les élèves doivent jouer autant que possible avec leurs camarades de classe selon le principe de ” bulle de contacts “.

Pas de date encore fixée pour les autres années de secondaires

Pour les déplacements en Belgique

Les déplacements pour motif touristique ou commercial, restent encore interdits malgré le déconfinement.

Le passage de la frontière avec la Belgique demeure interdit à la population jusqu’au 15 juin 2020 à l’exception : des travailleurs frontaliers munis d’un contrat de travail et d’une attestation employeur ; des personnes effectuant des déplacements justifiés par l’exercice du droit de garde, de visite ou d’hébergement d’un enfant ou la poursuite de la scolarité, visite à un parent dans un EHPAD ou à un enfant dans une institution spécialisée disposant d’une attestation de déplacement international et de tout autre justificatif.

Pas encore de shopping pour les frontaliers

Pour faire du shopping ou du tourisme, il faudra donc attendre. La préfecture du Nord rappelle que “des contrôles à la frontière sont organisés de manière quotidienne” et que “toute personne qui enfreindrait cette interdiction est passible d’une amende dont le montant est fixé à 250 euros par infraction“.

Lire Luxembourg : où sont situées les 17 stations pour se faire dépister ?

0 vote utile

Ailleurs sur le web

titipsi
180 messages
Il y'a 1 mois

Donc en résumé, un Belge ou un Français pour parcourir 100 km dans son pays mais un Luxembourgeois qui veut aller rendre visite à sa famille à 100 km en Belgique se voit refoulé ! Tous lesd nationaux ne sont donc pas égaux en Europe ! A part ça on parle d'harmonisation européenne... Où est l'Europe ? Jamais vue :-(

Gerard2405
2 messages
Il y'a 1 mois

Posté par: titipsi Donc en résumé, un Belge ou un Français pour parcourir 100 km dans son pays mais un Luxembourgeois qui veut aller rendre visite à sa famille à 100 km en Belgique se voit refoulé ! Tous lesd nationaux ne sont donc pas égaux en Europe ! A part ça on parle d'harmonisation européenne... Où est l'Europe ? Jamais vue :-(
 

L'Europe.... L'Europe de la technocratie et des banques ou tous ses fonctionnaires sont généreusement payés pour faire fonctionner un état dans les états afin de préserver ses privilèges.
Si on devait les rémunérer au résultat, ils seraient au salaire minimum. 
Combien de temps allons nous encore accepter leur poudre aux yeux d'une Europe unie, forte et faite pour le citoyen.
Depuis sa création, nous ne sommes nulle part et plus que jamais faibles et divisés dans tous les secteurs.
Les anglais ont montré le chemin.
Vivement la fin de cette duperie!
Comme vous venez de le dire, les frontières dans le cas qui nous occupent est ENCORE un brillant exemple de leur incompétence et de leurs désaccords en cascade.
Et qui paye la note pour qu'ils continuent à nous voler et nous mentir? Le citoyen!