Mon compte

Budget : "de bonnes perspectives d'avenir" au Luxembourg

Transports, impôts ou encore enfants, sont au coeur du projet de budget pour 2018, annoncé par le Ministre des Finances, Pierre Gramegna.

Le ministre des Finances, Pierre Gramegna, a déposé à la Chambre des députés, le projet de loi concernant le budget des recettes et des dépenses de l’État luxembourgeois pour 2018.

Selon le Ministre, le "budget 2018 s’inscrit dans un contexte macroéconomique favorable qui est caractérisé par une croissance autour de 3% pour 2017 et pouvant aller jusqu’à 4,4% en 2018".

L'éducation des enfants, le logement, les transports publics et les mesures en faveur d'un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée sont les axes prioritaires d'investissements pour 2018. L’État investira également davantage dans le sport, la culture et la sécurité des citoyens.

Concrètement, parmi les mesures phares qui doivent être mises en place

Dans le domaine de la réforme fiscale :

  • les contribuables, qu'ils soient résidents ou frontaliers, bénéficieront d’une flexibilité accrue au niveau de leur imposition et pourront opter encore ultérieurement pour une individualisation ou une imposition collective ;
  • les conditions de l’assimilation des non-résidents aux résidents seront assouplies.
     



Dans le domaine de la mobilité :

  • l’abattement pour mobilité durable a été étendu vers les voitures à usage individuel électriques hybrides rechargeables dont les émissions ne dépassent pas 50g CO2/km. Cet abattement s’élève à un montant de 2.500 euros.
  • pour les entreprises, les voitures électriques à zéro émission ou à pile combustible à hydrogène, pourront bénéficier d’une bonification d’impôt.


Dans le domaine de la digitalisation :

  • Dans le but de soutenir les entreprises dans la digitalisation, le budget 2018 prévoit en outre l’introduction d’une bonification d’impôt pour investissement en logiciels acquis. Cette mesure vient compléter la réforme de la fiscalité applicable à la propriété intellectuelle.


Dans le domaine de l'éducation :

  • la mise en œuvre de l’éducation plurilingue ;
  • l’encadrement gratuit de 20 heures hebdomadaires pour enfants en bas âge dans le cadre du régime du chèque-service accueil ; 
  • l’introduction de la gratuité des livres scolaires dans l’enseignement secondaire ;
  • l’équipement de 6.000 étudiants en iPads ;
  • la réforme du congé parental ;
  • la création de plus de 500 nouveaux postes dans le domaine de l’enseignement et l’encadrement des enfants.


"Au regard de l’évolution favorable des finances publiques et des bonnes perspectives d’avenir, je constate avec satisfaction que la politique budgétaire du gouvernement porte ses fruits. Si nous continuons à mettre en œuvre une politique ciblée et disciplinée, la situation financière de notre pays sera nettement plus favorable à la fin de cette période législative qu’en 2013, où il y avait risque de ne plus respecter les règles européennes", a commenté le ministre des Finances, Pierre Gramegna.

Partagez cet article

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis :

Réagissez à cet article

Portrait de titipsi
titipsi le

Bof tout ça est très timide. Transport, coté allemand oui, l'état fait avancer les choses car pour le reste, coté francophone, ouest ou même sud, si on habite la campagne il n'y a tjs qu'un bus par heure et uniquement deservant le centre ville. Le soir entre env 17 et 19 il y aparfois deux bus mais ca dépend des lignes, sinon c'est toujours 1 par heure ! Pour le reste on se demerde et on perd du temps. Même pour aller au Kircherg depuis Hobsheid, en comptant les attentes à l'arret de bus et les transits, je vais aussi vite en voiture... 
Quant aux impôts parlons-en. Un célibataire est taxé comme un smigar, au moins +30%. Avec tous les frais qu'il doit payer seul, ce n'est pas équitable comparé à un couple avec enfant. Toujours les mêmes qui payent pour les autres. A quand une taxation plus forte pour les entreprises, les gros revenus et les pollueurs ?

 

Portrait de Actarus_77

Les gros revenus paient plus d'impot que les petits en raison des tranches marginale d'impositons croissantes c'est déjà le cas... et les automobilistes plus largement fiscalisés... sinon pour les célibaires, il ne tiens qu'à toi de changer de statut... Reste la fiscalité des entreprises au Luxembourg, mais ca c'est du ressort de l'état Luxembourgeois et de ses citoyens, pas des étrangers...

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter cet article

Nos articles Société

Info Flash & Trafic

X
Notifications lesfrontaliers.lu
Recevez en temps réel les dernières actualités.
Vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Les cookies nous permettent de fournir, protéger et améliorer nos services. En continuant à utiliser notre site, vous acceptez notre politique d’utilisation des cookies