Le trafic colis crée plus de 1 900 emplois au Grand-Duché
logo site
icon recherche
INFO FLASH
Le diesel fait le yoyo au Luxembourg : baisse prévue ce vendredi
Emploi

Le trafic colis crée plus de 1 900 emplois au Grand-Duché

Les habitudes d’achat changeant, la prise en charge des paquets prend désormais une place majeure dans l’activité postale. De quoi générer 80 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2021, au Luxembourg.

Publié par Patrick Jacquemot le 17/11/2022
comments2 commentaires

livraison colis emplois Luxembourg
Le trafic colis représente 42% du chiffre d'affaires du marché postal au Grand-Duché.

Oui, le e-commerce détruit des emplois. Mais il en crée aussi, à sa façon. Car il en faut des salariés pour prendre en charge d’un côté et livrer de l’autre des colis quand on sait qu’au Luxembourg, un habitant reçoit en moyenne près de 2 paquets par mois.

Le chiffre vient d’être donné par l’Institut luxembourgeois de régulation. Dans son analyse, l’ILR note d’ailleurs que ce trafic colis ne cesse de croître. Et l’an passé, pas moins de 15,3 millions d’unités auraient ainsi transité sur le pays. Soit 13,8% de plus qu’en 2020

Donc par rebond, question emplois, voilà bien un secteur qui se développe. Au total, 21 prestataires se partagent le marché au ou depuis le Luxembourg. Avec une prédominance du groupe Post. A lui seul, il pèse 69% des 1 900 employés assurant des prestations colis au Grand-Duché.

Un chiffre d’affaires qui grimpe

En termes de services, les sociétés spécialisés dans la délivrance de paquets ont aussi su s’étendre géographiquement.

Ainsi Post Luxembourg compte 106 points de contact sur l’ensemble du territoire quand ses concurrents en comptent 88. L’opérateur public poursuivant notamment l’implantation de ces points automatiques de retrait (131 sites, soit 40 de plus en trois ans).

En parallèle, le chiffre d’affaires généré par cette activité grimpe lui aussi. Sur les 192 millions d’euros du marché des services postaux, le courrier voit sa part diminuer. Le trafic colis pesant à lui seul 80,5 millions d’euros.

L’ILR estime que si une lettre engendre un revenu moyen de 72 cents, la prise en compte d’un colis pèse pour 12,88€ dans les recettes. On comprend donc l’empressement des sociétés pour cette activité potentiellement lucrative.

Et avec le Black friday puis les fêtes, le flux de colis va atteindre son apogée. Le centre de tri du groupe Post le constate année après année. Ainsi, le pic d’activité est toujours enregistré en décembre.

Le record de colis traité par jour est ainsi passé de 42.000 paquets traités en une journée en 2020, à 44.000 en 2021. De quoi largement soulager le traineau du Père Noël.

 

Suivez-nous sur Instagram

Ailleurs sur le web

superleo1
8 messages
Il y'a 2 mois

Les emplois créés le sont au détriment des emplois au Luxembourg et sources de pollution par le transport aérien, camions, voitures….

apaloosaaa
101 messages
Il y'a 2 mois

Pas seulement au Luxembourg..
Pour ma part, 0 achat internet et le plus possible local.