Covid : vers un confinement allégé et progressif pour la France
icon recherche
Société

Covid : vers un confinement allégé et progressif pour la France

Comment la France envisage-t-elle un assouplissement des mesures du confinement ? Les commerçants vont-ils décaler le Black Friday comme le demande Bruno Le Maire ?  

Publié par EddyThaux le 19/11/2020 | Mis à jour le 20/11/2020 | 2.107 vues

Mise à jour 20 novembre

La réouverture des commerces non essentiels pourrait avoir lieu dès le week-end du 28 novembre. Un assouplissement de la règle du 1 km pour une activité physique est envisagé.

Emmanuel Macron avait fixé la date du 1er décembre pour envisager de nouvelles mesures. On ne parle pas de déconfinement mais de nombreuses mesures restrictives qui vont perdurer. Il s’exprimera la semaine prochaine pour « tracer les grandes lignes de ce confinement allégé avec des paliers et des critères de réussite », selon un conseiller de l’exécutif.

On est loin du déconfinement

Ainsi, à l’issue du Conseil des ministre de mercredi, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement indiquait : « Nous ne sommes pas du tout au déconfinement, on en est même loin. On parle d’une adaptation éventuelle du confinement à partir du 1er décembre si la situation sanitaire le permet ».

En reprenant les propos du Président à l’ouverture du Conseil des ministres : « la gravité de la situation sanitaire » ; « Relâcher les efforts maintenant, ce serait les avoir faits pour rien », le message indique clairement une continuité de mesures restrictives.

Les indicateurs épidémiologiques ne sont pas encore satisfaisants pour un réel déconfinement, avec encore par exemple 437 décès mardi et un nombre trop élevé d’occupation des lits en réanimation.

Les nouvelles mesures du confinement ?

Rouvrir les commerces mais décaler le « Black Friday » 

La semaine prochaine, est prévu un nouveau Conseil de défense, plus décisionnaire.

Le premier palier pourrait être la réouverture des commerces avec des protocoles renforcés, comme l’avait indiqué Jean Castex, premier ministre, la semaine dernière. Ce protocole nécessitera l’avis du Haut Conseil de la santé publique, indique Bercy. Cette réouverture est envisagée à partir du 1er décembre, voire le week-end du 28 novembre comme le souhaitent les fédérations de commerçants.

Bruno Le Maire a aussi demandé aux distributeurs ce mercredi de décaler le « Black Friday » prévu le 27 novembre. Ainsi, on pourrait éviter l’afflux massif de clients dans les commerces pour scruter les bonnes affaires.

Info du 20 novembre :Amazon accepte de décaler en France le Black Friday au 4 novembre, ainsi que d’autres grands acteurs de la distribution comme Carrefour par exemple.

Un autre palier serait franchi avec la possibilité pour les mineurs de refaire du sport dans les clubs.

La règle de l’interdiction de se déplacer à plus d’un kilomètre de son domicile pour une activité physique, serait allégée.

Un autre palier pourrait être, à l’approche de Noël, la possibilité de se déplacer dans une région différente.

Et enfin, concernerait la réouverture des cafés et des restaurants mais plus probablement en  2021.

« d’abord d’éviter les morts et ensuite de maintenir l’économie »

Mardi soir, lors de son audition par la commission d’enquête sur le Covid-19 de l’Assemblée, Jean Castex évoquait  « une sortie très progressive du confinement », avec « des dispositions de freinage qui perdureront » pour éviter le « stop and go », mauvais pour l’économie du pays mais aussi pour le moral des Français.

Le premier ministre souhaite s’inscrire dans une  « perspective qui va au moins jusqu’à l’été prochain » et souhaite « d’abord d’éviter les morts et ensuite de maintenir l’économie ».

A lire : Les mesures actuelles en France

A lire : Luxembourg : des mesures en demi-teintes

Ailleurs sur le web