icon recherche
Emploi

Langues : une majorité de frontaliers au moins bilingue

Interrogés sur les langues qu’ils connaissent et parlent avec leurs collègues, dans le cadre de leur travail, il apparaît que la plupart de frontaliers maîtrisent deux, voire trois langues. Certains en ont appris cinq.

Publié par CaptainListe le 09/11/2017 | 1.880 vues

Les langues parlées au Luxembourg par les frontaliers
Les langues parlées au Luxembourg par les frontaliers

Au Luxembourg, de plus en plus d’employeurs exigent, non pas deux, mais bien trois, voire quatre langues.
Mais, les frontaliers sont-ils en mesure de répondre à ces exigences linguistiques ?

Majoritairement deux langues !

En septembre dernier, nous avions réalisé un sondage sur la question des langues et obtenu près de 600 participations.

Ainsi, la majorité des frontaliers (43 %) affirme parler deux langues, quand un quart en maîtrise trois et seulement 4 % en connaissent cinq. En revanche, il y a tout de même 14 % des frontaliers qui n’en parlent qu’une seule.

Plus d’un frontalier sur deux (57 %) utilise le français pour discuter avec ses collègues, tandis que près d’un quart (23 %) s’exprime en anglais au bureau. L’allemand (7 %) et le luxembourgeois (6 %) suivent loin derrière, alors que l’italien et le portugais ne sont respectivement utilisés que par 1 % et 2 % des répondants.

La langue principale utilisée pour le travail reste là aussi le français (53 %), suivi de l’anglais (30 %), de l’allemand (7 %) et du luxembourgeois (6 %).

Des résultats identiques à 2013

À l’époque, lesfrontaliers.lu avait posé la question à ses internautes : la plupart d’entre eux avaient affirmé qu’ils parlaient deux (37 %), voire trois (30 %) langues. 14 % avaient répondu qu’ils maîtrisaient quatre langues, tandis que 5 % disaient jongler avec cinq langues. Par ailleurs, le pourcentage de travailleurs frontaliers ne parlant qu’une seule langue s’élevait alors à 12 %.

 

Deux fois par semaine, recevez gratuitement la newsletter de lesfrontaliers.lu

Commentaires Réagir à cet article

Ailleurs sur le web