icon recherche
Emploi

Pour avoir 100 €, il faut que votre employeur paye 173 € !

Au niveau européen, ce sont les Français et les Belges qui payent le plus de taxes cette année. D'ailleurs, le jour de "libération fiscale" est fixé au 29 juillet pour la France, alors que c'est le 4 juin au Luxembourg.

Publié par CaptainListe le 27/07/2016 | 10.287 vues

Comme tous les ans, l’Institut Molinari a publié son rapport sur le fardeau social et fiscal de l’employé moyen au sein de l’UE. Cette étude met en avant la pression fiscale qui s’exerce réellement sur les salariés moyens pour l’année en cours.

Cette année, la France occupe la première place du classement, suivie par la Belgique. En ne regardant que les pays de la Grande Région, l’Allemagne suit ensuite et le Luxembourg.

De lourdes charges en France et en Belgique

Concrètement, pour qu’un salarié luxembourgeois dispose de 100 € de pouvoir d’achat réel, l’employeur devra débourser 173 € (22 € de charges patronales, 19 € de charges salariales, 27 € d’impôt sur le revenu et 6 € de TVA).

En Allemagne, l’employeur devra débourser 210 € (34 € de charges patronales, 36 € de charges salariales, 33 € d’impôt sur le revenu et 7 € de TVA).

En Belgique, l’employeur devra donner 232 € à son employé pour qu’il puisse disposer de 100 € de pouvoir d’achat (51 € partent dans les charges patronales, 24 € dans les charges salariales, 50 € d’impôt sur le revenu et 7 € de TVA).

Enfin, en France, l’employeur paye 235 € pour que l’employé garde 100 €. 79 € sont ponctionnés pour les charges patronales, 39 € pour les charges salariales, 10 € comme impôt sur le revenu et 7 € pour la TVA.

Si certains terminent de payer leurs taxes en mars, pour d’autres, ce n’est que fin juillet

L’étude parle aussi de jour de libération fiscale et sociale, c’est-à-dire, le jour dans l’année où un salarié moyen a terminé de payer ses taxes et travaille pour lui.

Cette année, les 3 pays qui ont la fiscalité la plus lourde sont :

  • la France, 28e sur 28, avec 57,53 % de taxation et une libération fiscale et sociale le 29 juillet ;
  • la Belgique juste derrière, en 27e position, avec 56,90 % de taxation et une libération fiscale et sociale le 27 juillet ;
  • et l’Autriche qui occupe la 26e place, avec 54,70 % de taxation et une libération fiscale et sociale le 19 juillet.

L’Allemagne se retrouve en 24e place avec 52,36 % de taxation et une libération fiscale fixée au 11 juillet, alors que le Luxembourg est loin derrière, en 7e place avec 42,35 % et une journée de libération fiscale daté au 4 juin 2016.

Le pays où la pression fiscale est la moins forte est Chypre (1ère place), avec des taxes à hauteur de 23,85 % et une libération fiscale fixée au 29 mars 2016.

Deux fois par semaine, recevez gratuitement la newsletter de lesfrontaliers.lu

Commentaires Réagir à cet article

Ailleurs sur le web

freelance
1190 messages
Il y'a 2 années

Je ne comprends pas que vous ajoutiez de la TVA à votre calcul, pour la majorité des entreprises, la TVA est récupérable .Mais même si elle n'est pas récupérable, quel rapport avec le salaire net ? le salarié ne paye de la tva que lorsqu'il consomme.

Mais j'ai peut-être manqué un épisode.... 

oadin
60 messages
Il y'a 2 années

Le jour de libération fiscale évoqué prend en compte les taxes indirect (voiture, cadastre, immondice, ..... tva sur la consommation) ou juste le salaire et donc a partir de quel moment on perçoit réellement ce que le patron nous paye?

 

Il me semblait que l'on était en octobre ou en novembre en belgique quand on décomptait absolument toutes rentrées de l'état.