Mon compte

Alcool, cigarettes, carburant... : que peut-on rapporter du Luxembourg ?

Vous profitez de votre passage à la pompe pour refaire le plein de tabac ou de spiritueux ? Sachez que les quantités ramenées en France ou en Belgique ne sont pas illimitées.

Pourquoi payer plus dans son pays de résidence, pour des produits vendus moins chers à l’étranger ? Surtout quand ceux-ci sont à portée de main, et disponibles sur son trajet domicile-travail. Un des bienfaits de l’UE, sur lequel, même les plus anti-européens convaincus et pro-fermeture des frontières ne crachent pas dessus.

Vous êtes frontaliers et profitez de la libre circulation des personnes et des biens : il vous arrive donc régulièrement de faire "vos achats" au Luxembourg, et de vous (ré)approvisionner en cigarettes, en alcool ou en café notamment, bien meilleur marché qu’en France ou en Belgique.

Toutefois, les quantités de marchandises "ramenées au pays" sont limitées. L’Union européenne a en effet fixé des seuils pour certains de ces produits jugés particulièrement sensibles.

Au-delà des maximum prescrits, leur achat est considéré comme commercial et sera soumis au paiement de droits et de taxes, à moins de renoncer à vos achats. Le non-respect de ces limites pourrait même vous coûter une amende.

Ramener du tabac en France ou en Belgique : les limites autorisées

Que ce soit vers la France ou la Belgique, par exemple, la quantité de tabac que chaque individu majeur présent dans le véhicule peut amener avec lui est limité à 800 cigarettes (soit 4 cartouches), 1 kilo de tabac à fumer, 200 cigares ou encore 400 cigarillos. Ces quantités sont cumulatives et doivent être destinées à la consommation personnelle de l'individu uniquement.

Alcool : ce qu’on peut transporter

L'importation en France ou en Belgique d'alcool acheté au Luxembourg ou dans un autre pays de l’Union européenne est soumise aux limites suivantes : 90 litres pour les vins (dont 60 litres de vins mousseux), 110 litres pour les bières, 10 litres pour les boissons spiritueuses (rhum, whisky, tequila, vodka, gin, cognac...), 20 litres pour les produits intermédiaires (porto, madère...).

Pour ces produits aussi, les quantités indiquées sont cumulables pour chaque catégorie, et sont bien entendu destinées à la consommation personnelle. À tout moment, les douanes luxembourgeoise, française ou belge, peuvent vous demander de prouver que les marchandises sont réservées à votre usage personnel.

Café, thé ou parfum : selon le type de voyage

Pour les autres marchandises, dont le parfum, le café ou le thé, la valeur maximale ne doit pas dépasser 430 euros (pour les personnes voyageant par voie aérienne ou maritime) et 300 euros (pour les autres voyageurs).

Carburant : juste un bidon de réserve

Hormis les carburants contenus dans les réservoirs normaux des véhicules de tourisme, la quantité maximale qu’on peut ramener en France ou en Belgique est de 10 litres, soit le contenant d’un bidon de réserve.

En savoir plus sur les droits et formalités applicables aux voyageurs

Voir aussi d'autres articles sur ce thème

Partagez cet article

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis :

Réagissez à cet article

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter cet article

Nos articles Mobilité

Info Flash & Trafic

X
Notifications lesfrontaliers.lu
Recevez en temps réel les dernières actualités.
Vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Les cookies nous permettent de fournir, protéger et améliorer nos services. En continuant à utiliser notre site, vous acceptez notre politique d’utilisation des cookies