icon recherche
Mobilité

Des chantiers sur les autoroutes luxembourgeoises

La construction d’un pont au niveau du ban de Gasperich devrait prendre quatre mois. La première phase des travaux débutera vendredi soir.

Publié par Romain S. le 07/06/2018 | 10.587 vues

L’installation du chantier s’achèvera le lundi 11 juin à 6h sur les axes A1 et A6.
L’installation du chantier s’achèvera le lundi 11 juin à 6h sur les axes A1 et A6.

L’Administration des ponts et chaussées lance la première des quatre phases de travaux relatives à l’aménagement du ban de Gasperich à partir du 8 juin au soir (20 h).

Il faudra quatre mois, jusqu’à la mi-septembre selon le calendrier prévisionnel, pour achever l’ouvrage d’art qui passera au-dessus de l’autoroute d’Arlon (A6).

Le trafic autoroutier s’en retrouvera évidemment perturbé. Des voies rétrécies seront aménagées pour permettre la réalisation de la pile centrale du pont. La circulation restera toutefois garantie en deux fois deux voies mais limitée à 70 km/h.

L’installation du chantier s’achèvera le lundi 11 juin à 6h sur les axes A1 et A6. Les bretelles et autoroutes suivantes seront fermées à la circulation :

  • La section courante de l’A1 et de l’A6 dans les deux sens à hauteur de la croix de Gasperich ;
  • La bretelle de sortie de la croix de Gasperich en provenance d’Arlon et en direction de Luxembourg-Gare/Hesperange.

{{IMU[6547284][300][250]}}

Les déviations

Le trafic venu de Trèves et en direction d’Arlon sera dévié à partir de la croix de Gasperich via l’A3 jusqu’au rond-point Gluck avant de reprendre l’A6.

Le trafic en provenance d’Arlon de l’A6 vers Trèves sera réorienté à partir de la croix de Gasperich via l’autoroute A3 jusqu’à l’échangeur Livange, avant le retour vers l’A1 sur la croix de Gasperich.

Le trafic en provenance d’Arlon de l’A6 vers Luxembourg-Gare/Hesperange sera détourné à partir de la croix de Gasperich via l’autoroute A3 jusqu’à l’échangeur Livange, avant de retomber sur l’A3.

Deux fois par semaine, recevez gratuitement la newsletter de lesfrontaliers.lu

Commentaires Réagir à cet article

Ailleurs sur le web