icon recherche
Emploi

La dépression principale source d’incapacité de travail

Dépressions et anxiétés sont les maux les plus courants de la santé mentale. Elles agissent sur nos capacités de travail et font chaque année plusieurs milliers de victimes en Europe.

Publié par SteveGar le 26/10/2017 | 2.715 vues

Dépressions et anxiétés sont les maux les plus courants de la santé mentale. Elles agissent sur nos capacités de travail et font chaque année plusieurs milliers de victimes en Europe.
Dépressions et anxiétés sont les maux les plus courants de la santé mentale. Elles agissent sur nos capacités de travail et font chaque année plusieurs milliers de victimes en Europe.

Le travail c’est la santé ? Pas sûr. Un cadre de travail négatif peut entraîner des problèmes de santé physique et mentale, l’usage nocif de substances ou d’alcool, l’absentéisme et une perte de productivité, rappelle l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS).

La dépression et les troubles de l’anxiété sont des problèmes courants de santé mentale qui agissent sur notre capacité à travailler et sur notre productivité,” poursuit cette dernière.

Dépression : principale source d’incapacité de travail

La dépression est la principale source d’incapacité de travail. Le nombre de personnes en souffrant dans le monde est estimé à plus de 300 millions. Par ailleurs, plus de 260 millions présentent des troubles de l’anxiété. Beaucoup vivent également avec les deux pathologies.

Des troubles qui tuent

Selon Eurostat, les troubles mentaux et du comportement ont tué plus de 183.000 personnes dans l’Union européenne en 2014. 87% des victimes étaient des femmes. L’exercice physique et le sommeil sont deux remèdes considérés comme parmi les plus efficaces pour prévenir ces maux et doper son bien-être psychologique au quotidien.

Une autre solution parfois inévitable, dans des cas plus sérieux est de faire appel à un psychiatre.

Les pays qui comptent le plus de psychiatres

Toujours selon l’organisme statistique européen, l’Union européenne comptait en 2015 90.000 psychiatres. 21% d’entre eux exercent en Allemagne (18.200 praticiens). En France, ils sont 15.200 (17%), 11.800 au Royaume Uni (14%) et 10.800 en Italie (12%).

Pour leur part, la Finlande, la Suède et les Pays-Bas enregistrent le plus grand nombre de psychiatres par tête. Pour 100.000 habitants, la première compte 23,60 docteurs en psychiatrie, la Suède 23,19 et la Hollande 22,95. Le manque de lumière durant les longs mois d’hiver et son impact sur le bien-être serait l’explication la plus communément avancée pour justifier ce taux de psychiatres par tête.

La France, où le stress au travail touche 40% des salariés, selon l’Institut National de Recherche et de Sécurité, passe 4ème au classement européen, avec 22,77 psychiatres pour 100.000 habitants. Suivent le Luxembourg (22,47 psychiatres), l’Allemagne (22,33) et la Belgique (17,12).

 

Ailleurs sur le web