icon recherche
Santé

Où vit-on le plus longtemps en bonne santé ?

La longévité est une chose. La qualité avec laquelle la vieillesse se vit en est une autre. Au Luxembourg, on est, à cet égard, moins bien loti que chez les voisins.

Publié par Romain S. le 26/02/2019 | 2.201 vues
comments1 commentaire

De manière générale, Allemands et Allemandes peuvent espérer une vie en bonne santé plus longue que leurs voisins de la Grande Région.

La médecine est en progrès perpétuel et l’espérance de vie aussi. Toutefois, tout le monde n’est pas égal devant les aléas de la vie.

En Europe, les femmes ont non seulement une espérance de vie globalement supérieure à celle de hommes, mais elles ont aussi plus de chances de vivre le plus longtemps possible en bonne santé.

Lire : La même espérance de vie au Luxembourg qu’en France

D’après Eurostat, une femme européenne disposait, en moyenne, en 2016, de 64,2 ans de vie en bonne santé contre 63,5 ans pour les hommes. Ce qui représente respectivement 77 % et 81 % de l’espérance de vie totale des unes et des autres.

Prévisions de presque 10 ans plus positives pour les Allemandes que pour les Luxembourgeoises

Des disparités plus ou moins significatives sont observables dans les pays de l’UE 28, et même au sein de la Grande Région.

Ainsi, dans la catégorie « vivre le plus longtemps possible en bonne santé », les champions sont les Suédois (73 ans) et les Suédoises (73,3 ans).

Les Allemandes sont les seules du voisinage à pouvoir espérer un train de vie sain sur une durée plus longue que la moyenne européenne (67,3 ans).

Les Françaises (64,1 ans) et les Belges (63,8 ans) sont, à peu de choses près, dans les clous.

En revanche, leurs homologues luxembourgeoises ne sont pas logées à la même enseigne puisque les statistiques démontrent qu’elles sont éventuellement sujettes aux problèmes de santé presque six ans plus tôt qu’en Europe (58,9 ans).

Lire : Les effets indésirables des transports en commun

A titre comparatif, les moins bonnes projections féminines concernent les Lettonnes (54,9 ans).

Seuils masculin et féminin identiques en Belgique

En outre, le Grand-Duché fait partie des sept pays où les données sont moins pessimistes pour les hommes que pour les femmes. Avec 61,4 ans de vie sans problème de santé majeur en moyenne, les Luxembourgeois profitent de 2,5 ans de plus en bonne santé que leurs congénères.

Lire : Vente d’alcool, délai pour un IRM… Les objectifs santé du Luxembourg

Les Français bénéficient en moyenne d’un peu plus d’un an de répit en plus (62,6 ans). Au Plat pays, les probabilités pour la gent masculine sont quasi identiques à celle de leur alter-égo féminin (63,7 ans).

Outre-Rhin, les hommes ont une espérance de vie saine supérieure à celles de leurs voisins masculins et féminins (65,3 ans).

Ailleurs sur le web