Luxembourg : le chômage partiel prolongé jusqu’en juin 2021
icon recherche
Emploi

Luxembourg : le chômage partiel prolongé jusqu’en juin 2021

Le gouvernement a annoncé la prolongation de la mesure d'aide de six mois supplémentaires. Quelles sont les aides ? Quelles sont les personnes concernées ? 

Publié par Edouard Trèfle le 13/11/2020 | 3.264 vues

Selon les dernières prévisions de la Commission européenne, le Luxembourg est entré en récession économique et le PIB devrait chuter de 4,5% en 2020 tandis que la croissance devrait à nouveau être au rendez-vous en 2021 (+2.3%) pour retrouver son niveau d’avant crise seulement en 2022 (+2.75%).

Le ministre de l’Economie Franz Fayot a annoncé la prolongation de plusieurs régimes d’aides liées à la crise Covid-19.

Lex Delles, Franz Fayot et Sam Tanson ont présenté, vendredi 13 novembre 2020, des nouvelles mesures de soutien aux secteurs les plus touchés par la pandémie Covid-19.

(de g. à dr.) Franz Fayot, ministre de l’Économie ; Sam Tanson, ministre de la Culture ; Lex Delles, ministre des Classes moyennes

Le chômage partiel

Depuis juillet, un nouveau système est en place, rappelle le ministre de l’Economie : “Nous faisons une analyse plus spécifique pour voir qui est encore éligible au chômage partiel“.

Le chômage partiel – sous les conditions actuelles – sera prolongé du 1er janvier au 30 juin 2021.

Trois grands secteurs sont concernés : l’industrie, les secteurs vulnérable (tourisme, horeca, événementiel…) et des entreprises au cas par cas.

L’enveloppe du chômage partiel atteint 428 millions d’euros : “Si le budget est conséquent, il est néanmoins indispensable” note le ministre de L”Economie.

Des aides supplémentaires

Lex Delles a souligné que : « La Direction générale des classes moyennes a mis en place plusieurs aides directes non-remboursables en faveur des petites et moyennes entreprises correspondant à un versement de plus de 127 millions d’euros. Il sera cependant nécessaire de soutenir davantage les entreprises dans les secteurs les plus touchés dans cette période difficile et de relancer ainsi l’économie. C’est la raison pour laquelle le gouvernement luxembourgeois souhaite mettre en place une aide de relance et une contribution aux coûts non couverts afin d’engager une reprise durable de l’économie luxembourgeoise.»

Des conditions sont néanmoins à remplir. La perte du chiffre d’affaire doit être d’au moins 40% pour les entreprises. Ce plafond peut aller jusqu’à 75% selon les entreprises.

Un système maintenu 

Le système de garantie de l’État pour les nouveaux prêts bancaires sera également prolongé de six mois.

En résumé

  • Les indépendants peuvent obtenir une aide de 1 250 euros à condition qu’ils travaillent dans l’un des secteurs éligibles.
  • Un autre programme – Fit4Resilience- sera lui aussi prolongé jusqu’à la fin du mois de décembre 2020
  • Une aide pour les grandes entreprises, mais aussi à tous les indépendants qui travaillent dans le secteur du cinéma notamment sera à nouveau mise en place. Certaines conditions doivent néanmoins être remplies. Cette aide s’appliquera du 1er novembre au 31 décembre.
  • A cause de la crise sanitaire, 1 000 événements ont dû être annulés.
  • Les entreprises continueront également à avoir la possibilité de demander une aide sous forme d’avances remboursables.

Revoir les discours des ministres

Lire Banque et assurance : reconduire les conventions collectives pour valoriser les salariés

Ailleurs sur le web