Pour une rallonge du Congé pour raisons familiales
logo site
icon recherche
INFO FLASH
Une mini-hausse pour le SP98 jeudi au Luxembourg
Famille

Pour une rallonge du Congé pour raisons familiales

Au Luxembourg, une pétition publique réclame que chaque parent d'un jeune enfant puisse bénéficier de plus de jours non-travaillés en raison de la maladie de son fils ou sa fille. Et cela toujours sans décompte sur ses congés payés.

Publié par Patrick Jacquemot le 23/01/2023

En 2021, près de 56 750 jours de congé pour raisons familiales (CRF) ont été validés par la Caisse nationale de Santé. Avec près de 66,4 millions d’euros versés pour compenser ce temps passé par un père ou une mère auprès de son enfant malade. Mais ce dispositif est-il suffisant ? Non, selon Andy Bram qui a déposé une pétition publique pour une extension de ce droit.

Et sa proposition n’est pas loin d’atteindre les 4 500 soutiens nécessaires à l’ouverture d’un débat public à la Chambre des députés. La barre des 3 800 signatures a été franchie, et il reste encore une semaine et demi pour que le sujet soit soumis aux parlementaires luxembourgeois.

Pour le pétitionnaire, l’actuel système n’est pas adapté à la réalité sanitaire. Ainsi, ne disposer “que” de 12 jours de CRF (sans perte salarial) pour prendre soin d’un bambin de 0 à 4 ans ne conviendrait pas. En effet, à cet âge, un garçon ou une fille est bien plus souvent sujet aux maladies et virus qui passent. Les parents devraient (trop) souvent piocher dans leur stock de congés payés pour faire face.

En effet, selon Andy Bram, « tout le monde ne peut pas compter sur les grands-parents, la famille ou les collègues » pour assurer la garde d’un enfant malade.

Ce qui est vrai pour les 0-4 ans, le serait aussi pour les deux autres tranches d’âge définis pour fixer le nombre de congé pour raisons familiales. La “contrainte” qui pèserait alors sur père et mère à solliciter un congé au-delà du CRF s’avèrerait, selon l’auteur de la pétition comme préjudiciable à tous : « Parce que ça n’a aidé personne. Ni employeur, ni parent, et encore moins enfant… »

 

Pas en même temps

En fait, la pétition met le doigt sur une notion que bon nombre de familles ignorent et découvrent au fil des aléas de la santé de leur descendance. A savoir : le nombre de congé pour raisons familiales n'est pas annualisé. La tolérance est à lisser sur l'ensemble de la tranche d'âge.

Donc 12 jours en 4 ans pour les tout-petits, 18 jours sur 9 ans pour les préadolescents et 5 jours pour les 13-18 ans sur cinq ans donc. Voilà qui change la donne, non ? D'où l'insistance de la pétition à rapporter le nombre de CRF par année et par parent.

Autre précision d'ailleurs qu'il convient de rappeler : si les deux parents ont droit au même nombre de jours, ils ne peuvent pas prendre le congé pour raisons familiales en même temps.

On se souviendra qu'à l'occasion de la crise Covid, le gouvernement avait largement ouvert le recours aux CRF pour que père ou mère puissent soit s'occuper d'un enfant malade, soit l'encadrer alors que la scolarité se faisait en distanciel. Ainsi, sur cette seule situation, en 2022,296.747 congés pour raisons familiales supplémentaires avaient été accordés.

 

Les allocations familiales pour résidents ou frontaliers? Tous les détails dans notre rubrique FAMILLE

 

Retrouvez-nous sur Instagram

Ailleurs sur le web