icon recherche
Mobilité

Un malus selon le poids de votre voiture ?

L'instauration d'une taxe sur le poids des voitures a été déposée par des députés. C'est un coup de massue dans le monde de automobile français. 

Publié par Chrystelle Thévenot le 11/10/2019 | 3.063 vues
comments2 commentaires

La coupe est pleine .”, tempête Patrick Pappalardo, président de l’automobile club Marseille-Provence, interrogé ce jeudi 10 octobre 2019 au micro de BFMTV. “Ces deux modifications au projet de loi de finances 2020 sont des attaques à l’économie et aux  familles nombreuses qui ont besoin de voitures adaptées et enfin à la liberté des gens.”

En effet, deux amendements « pour avis » ont été déposés par les députés LREM en France pour restaurer un malus en fonction du poids des véhicules…après celui lié aux émissions de CO2.

Grosses voitures, gros pollueurs

Ces deux propositions se basent sur un rapport établi par France Stratégie (Organisme d’étude rattaché au premier ministre). Il précise que l’ajout d’une composante poids au bonus-malus permettrait de décourager l’achat des SUV et 4*4 : « Un bonus-malus indexé non seulement sur les émissions de CO2, comme aujourd’hui, mais aussi sur le poids du véhicule, comme c’est le cas en Norvège, contribuerait à dissuader les ménages d’acheter des voitures toujours plus grosses et plus lourdes. D’autant qu’ils les utilisent le plus souvent pour des allers-retours, domicile-travail et avec une seule personne à bord. »

Une taxe en plus de celle appliquée pour le CO2

C’est, dans l’univers automobile, « La goutte d’eau qui fait déborder le vase ».  A Thionville, Philippe Schidler, responsable commercial à la concession automobile Diettert Gassion grince des dents : « C’est une très mauvaise idée qui n’aboutira pas. Les marques françaises se battront parce qu’il s’agit d’une perte de chiffre d’affaires. Pour notre concession, on parle déjà de – 20 à – 30% de vente de voitures. N’oublions pas que cette taxe s’ajoute à celle concernant le CO2. Les clients ne sont pas dupes

Cette nouvelle taxe sur le poids vise volontairement à baisser les ventes de gros véhicules dits « plus polluants » au détriment des petites voitures dites « plus écologiques. » En France, 30 % des ventes se font sur des voitures SUV.

Le malus pourra atteindre 10 000 euros, même pour les véhicules électriques !

France Stratégie cite quelques exemples. Pour une Audi A3 de 1,350kg, il faut compter une taxe de 750 euros, un Peugeot 3008 de 1,400kg, le montant s’élèverait à 1500 euros et enfin pour un Audi Q8 de deux tonnes, le malus serait estimé à 10.000 euros.

Les modèles 100% électriques seraient aussi concernés par ce malus. Seuls ceux qui pèsent moins de 1.700 kg seraient épargnés. En effet, avec une masse de 2.500 kg, une Tesla modèle X ou une Audi e-tron seraient taxées de 10.000 euros, donc le maximum prévu par la mesure.

Les familles bénéficieraient d’un allègement de 300 kg par enfant !

Durcir la réglementation, c’est un peu l’objectif du Gouvernement français. D’ailleurs, pour bien se faire entendre, le seuil de déclenchement de la taxe CO2 a été abaissé : après le 1er janvier 2020, les véhicules émettant plus de 110 g/km de CO2 (selon l’ancien cycle NEDC) se verront appliquer un malus, contre 117 g/km actuellement.

 

Lire : Les pneus hiver sont-ils obligatoires au Luxembourg

Ailleurs sur le web

Il y'a 1 mois

Elle est belle l'écologie Française, une news taxe que les autres pays alentours vont mettre en route aussi !

Nazebrock
43 messages
Il y'a 1 mois

C'est une recommandation européenne apparemment. la Belgique veut s'y mettre aussi du coup. On voudrait nous mettre à pied qu'on ne s'y prendrait pas autrement.