L’année 2021 au Luxembourg sera-t-elle comme 2020 ?
icon recherche
Société

L’année 2021 au Luxembourg sera-t-elle comme 2020 ?

La Fondation Idea a élaboré des pistes de prévisions au Luxembourg pour l'année 2021. Elle s'est appuyée sur les avis de 130 professionnels. Economie, emploi, social... Comment pourrait se dessiner cette nouvelle année ? 

Publié par Chrystelle Thevenot le 03/03/2021 | 2.961 vues

Une année 2020, pas si morose que ça ? C’est ce qui ressort de l’étude menée par la fondation Idea*.

Tout d’abord, le Luxembourg figure, parmi les pays de l’Union Européenne, les moins affectés par les retombées économiques de la crise.

Le Grand-Duché est, en effet, le seul pays de l’UE ayant affiché une progression de l’emploi en 2020. Même constat pour le chômage : « même s’il s’affiche en hausse, le taux de chômage est loin d’y établir un record ». Le Luxembourg s’en sortirait plutôt bien. Le télétravail et les aides du gouvernement ont notamment permis de sauvegarder une partie de l’activité.

Lire Le chômage partiel au Luxembourg sera prolongé jusqu’en juillet

Qu’en est-il pour 2021 ?

A la question : Faut-il en conclure que le Luxembourg est à l’abri de toute déconvenue ? Visiblement, le pays ne serait pas à l’abri comme le montre : « la dégradation de la situation sociale de divers segments de la population ou encore une flambée des prix de l’immobilier susceptible d’aggraver les inégalités de patrimoine » précise l’étude.

Des professionnels luxembourgeois s’expriment…

La fondation, créée à l’initiative de la Chambre de Commerce au Luxembourg en 2014, a recueilli le sentiment de près de 130 professionnels luxembourgeois quant aux évolutions futures de l’économie luxembourgeoise.

Une vague de faillites au Luxembourg est jugée « assez probable », en particulier à partir du deuxième semestre de 2021, d’autant que les principales restrictions sanitaires en cours ne seraient levées qu’au troisième trimestre de 2021 pour 50% des répondants.

Pour le chômage, cette fois, il pourrait rester « très proche du niveau actuel en 2021 et en 2022 ».

Finalement, le Luxembourg devrait continuer à s’endetter mais à des niveaux tout à fait respectables en comparaison du reste de l’Europe. Une croissance limitée est attendue en 2021 et 2022 (+1,5 et +2,7% selon un scénario central).

Lire Une enquête pour évaluer les besoins des frontaliers

Et l’environnement ?

Dans le domaine de la lutte contre le réchauffement climatique, une faible majorité des répondants estime que les objectifs de réduction des gaz à effet de serre à l’horizon 2030 ne sont pas atteignables ni dans l’UE, ni au Luxembourg, Un « scepticisme » malgré tout en recul par rapport à 2020.

*Idea a pour mission de susciter et d’alimenter un débat public de qualité par des propositions constructives pour répondre aux défis socioéconomiques d’envergure.

Lire Le Luxembourg prolonge les restrictions jusqu’au 14 mars

Ailleurs sur le web