Toujours pas de carafe d’eau gratuite au Luxembourg et en Allemagne
logo site
icon recherche
Société

Toujours pas de carafe d’eau gratuite au Luxembourg et en Allemagne

En 2019, une pétition a été déposée à la Chambre des députés pour que des carafes d'eau du robinet gratuites soient proposées dans les restaurants du Luxembourg. Quelle est l'avancée de cette pétition depuis ? On fait le point.

Publié par Pauline Dechanet le 10/08/2022 | 1.740 vues
comments1 commentaire

La pétition de 2019 réclamant la gratuité des carafes d'eau avait connu un grand succès.
Beaucoup de consommateurs souhaiteraient voir gratuite la carafe d'eau dans les restaurants.

Les frontaliers français habitués des restaurants ont certainement été étonnés, à leur arrivée au Grand-Duché, de ne pas pouvoir bénéficier d’une carafe d’eau gratuite dans les restaurants. En effet, si elle est habituelle dans l’hexagone, cette pratique n’est pas d’actualité au Luxembourg. En 2019, une pétition sur le sujet avait même été mise en ligne sur le site petitions.lu, dans l’espoir de voir la question abordée à la Chambre des députés.

La question est revenue de nombreuses fois depuis : si vous avez l’intention de manger dans un restaurant au Luxembourg, devrez-vous ou non payer l’eau consommée pendant le repas ? Au cœur des multiples vagues de chaleur s’abattant cet été sur la Grande Région, cette interrogation peut se poser d’autant plus. Et à l’occasion d’une question parlementaire, le ministre des Classes moyennes, Lex Delles, avait donné cette réponse d’une limpide clarté : « Au Luxembourg, l’eau est payante et devrait le rester ».

Lire Une expérience culinaire unique dans un lieu insolite au Luxembourg

2019 : une pétition sans plus de succès

Pour pouvoir donner lieu à un débat public, la pétition devait recueillir au minimum 4 500 signatures avant le 17 juin 2019. Si elle avait justement recueilli un peu plus de 4 500 signatures, la pétition s’était toutefois heurtée aux membres du gouvernement qui n’avaient pas souhaité lui donner de suite. Ceux-ci s’étaient montrés réticents à l’idée de légiférer immédiatement et s’étaient plutôt prononcés en faveur d’une campagne de sensibilisation, en collaboration avec l’Horesca et l’Association luxembourgeoise des services d’eau.

Initialement, cette campagne devait se dérouler en 2021, mais la crise sanitaire a donné un coup d’arrêt au projet avait indiqué Lex Delles. Il fallut donc patienter jusqu’au mois de mars dernier pour voir la préparation de cette campagne redémarrer ; l’agence de communication retenue pour le projet ayant été recontactée pour la réalisation d’une identité visuelle, d’une charte de qualité et l’obtention de plusieurs devis pour la production de bouteilles personnalisées. Et au vu des délais aujourd’hui pour produire ces bouteilles, le ministre des Classes moyennes a confié que « le projet ne sera opérationnel qu’au printemps 2023 ».

Lire 100 convives autour d’une table pour découvrir la gastronomie luxembourgeoise

Un prix au choix du restaurateur luxembourgeois

Le ministre Lex Delles précise encore que la campagne qui aura lieu l’an prochain fonctionnera sur l’unique base du volontariat. Le ministère ne peut dès lors pas chiffrer combien d’entreprises du secteur de l’Horeca y participeront. L’objectif ne serait pas d’offrir des carafes d’eau gratuite dans tous les cafés et restaurants, mais de laisser le choix des tarifs aux cafetiers et restaurateurs.

Le gouvernement souligne également qu’il ne souhaite pas non plus prescrire aux restaurateurs le prix auquel ils doivent proposer la carafe d’eau. De plus, les députés attendent le résultat de cette campagne afin de savoir s’il faudra ou non légiférer ces carafes d’eau gratuites.

Par ailleurs, une directive européenne, adoptée en décembre 2020, encourage tous les États membres à faire la promotion de l’eau potable dans tous les types d’établissements (hôtellerie, restauration, cafés).

Même cas chez nos voisins allemands

La tension monte en Allemagne alors que le secteur de la restauration refuse toujours de permettre aux clients d’avoir une carafe d’eau gratuite. En effet, si vous poussez la porte d’un bar ou d’un restaurant, le prix de l’eau potable est compris dans la note de votre repas et mieux vaut ne pas contester !

En Allemagne, vous risquez d’être mal accueilli si vous faites une telle demande. La responsable du principal syndicat de restaurateurs a affirmé que « la fixation des prix est l’affaire des restaurateurs et c’est très bien ainsi ». Elle a en outre illustré son propos avec une mise en situation : « Si dix cyclistes en sueur arrivent et demandent tous un litre d’eau gratuite, on ne peut pas les servir gratuitement, car le service et le nettoyage des verres et des tables coûtent de l’argent ».

En effet, outre Rhin, les restaurateurs soulignent que les cartes de plats sont de “bon marché” et que le chiffre d’affaires de beaucoup de restaurants repose sur la vente de boissons. Bien que ce soit le cas ailleurs en Europe, vendre de l’eau du robinet serait cependant aujourd’hui une activité qui ne rivaliserait pas avec les profits générés par la vente de l’eau en bouteille.

Lire Ce qui change au 1er août en France, en Belgique et au Luxembourg

Retrouvez-nous sur

 

Ailleurs sur le web

snoopeanuts
4 messages
Il y'a 2 mois

Mal tourné. L'idée n'est pas de fournir l'eau gratuite à tous les passants mais à ceux qui consomment un plat ou autre. Je trouve ça aberrant que le prix de l'eau dans les restaurants soit plus cher que le sans plomb 98. Ça n'encourage pas à consommer.