Emmanuel Macron annonce un couvre-feu dans 9 grandes villes en France
icon recherche
Société

Emmanuel Macron annonce un couvre-feu dans 9 grandes villes en France

Nouvelles restrictions ciblées, couvre-feux, reconfinements locaux, telles sont les nouvelles règles en France. Que faut-il retenir ? 

Publié par Chrystelle Thévenot le 14/10/2020 | 1.460 vues

Emmanuel Macron, président de la République en France a rappellé que « le virus tue », mais provoque aussi parfois chez les survivants la perte de l’odorat ou du goût, « des lésions au poumon », « parfois des conséquences gastriques ou cérébrales ». 0,6 % de personnes touchées meurent du virus.

On dénombre en moyenne en France 20 000 nouveaux cas par jour, et 200 nouveaux patients en réanimation chaque jour : « Le virus sera là jusqu’à l’été 2021 ».

L’objectif du gouvernement est de freiner le virus. Ramener la situation à 3 à 5000 cas par jour. Pour revenir à 10/15% de personnes en réanimation.

Une des décisions est le couvre-feu qui est « une mesure pertinente. Nous sommes tous les acteurs de cette bataille, on a besoin de règles communes ».

Pour les vacances scolaires d’octobre

« Nous n’avons pas décidé de réduire les déplacements entre les régions, a annoncé Emmanuel Macron, demander aux gens de rester chez eux dans appartements et de ne pas aller dans un lieu de vacances, honnêtement, ce serait disproportionné. Je compte sur le bon sens des gens ».

Une décision très particulière parce que les métropoles touchées vont se vider et aller là où il y a moins de virus.

Dépistage, un échec

Selon Emmanuel Macron, la 2e vague était prévisible pour la rentrée et il semblait difficile d’y échapper.

Il a noté l’échec des tests parce que le délai de traitement dépassait les deux jours. De plus, la France ne possède pas d’importantes centrales de tests.

Les nouveaux objectifs du gouvernement sont les suivants : Tester, alerter, protéger.

  • Tester : de nouveaux tests seront bientôt disponibles, comme des auto-tests.
  • Alerter : Prévenir en cas de contamination. Emmanuel Macron annonce le lancement de l’application “Tous anti-Covid” pour remplacer “StopCovid”. Elle sera présentée le 22 octobre.
  • Protéger : la protection se fera en étant très strict sur les 7 jours d’isolement même s’il n’y a pas de symptômes.

Un couvre-feu en Ile-de-France et dans huit métropoles

Un couvre-feu sera instauré samedi 17 octobre 2020 en Ile-de-France et les métropoles de Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Saint-Etienne et Toulouse. Cela concerne 18 à 20 millions d’habitants.

Ce couvre-feu sera instauré entre 21h et 6h du matin.

Le gouvernement demandera dans les prochains jours au Parlement de le prolonger jusqu’au 1er décembre 2020.

Lire Les autorités belges imposent des couvre-feux

« Si vous habitez à côté du restaurant, vous pouvez sortir à 21h et être chez vous. Si vous avez une demi-heure de transport, vous allez vous organiser pour le quitter à 20h30 » a mentionné Emmanuel Macron.

Des aides pour le secteur de la restauration et du tourisme concerné 

Des mesures vont être prises pour aider les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration notamment, qui vont être affectés par le couvre-feu localisé.

Les fêtes privées interdites partout en France dans les salles publiques

Le Premier ministre français, Jean Castex a annoncé, jeudi 15 octobre 2020, que  “toutes les fêtes privées, comme les mariages ou les soirées étudiantes, qui se tiennent dans des salles des fêtes, dans des salles polyvalentes ou tout autre établissement recevant du public seront interdites” sur l’ensemble du territoire à compter de l’entrée en vigueur de l’état d’urgence, soit dans la nuit de vendredi 16 octobre à samedi 17 octobre 2020 à partir de minuit.

Dans les zones qui ne seront pas concernés par le couvre-feu, les restaurants devront appliquer la règles des six invités par table et tenir un registre des clients. Dans tous « les lieux où l’on circule debout » comme les centres commerciaux ou les supermarchés, une distance de « quatre mètres carrés » par personne devra être respectée et « une jauge sera fixée par le préfet ».

Cinémas, théâtre, opéras …

Il faudra donc prévoir des programmations plus tôt pour notamment les cinémas, théâtres, opéras…

De nouvelles aides, chômage partiel….

Y aura-t-il des exemptions ? Oui, dès samedi. Emmanuel Macron a précisé : « Les enfants continueront d’aller à l’école. Les travailleurs iront travailler ». Autorisations aussi pour les urgences sanitaires et médicales. Il y aura une STRICTE limitation.

Amendes ? Il y aura des amendes. 135 euros, comme pour les masques et en cas de récidive, 1 500 euros. Des contrôles seront assurés par les forces de l’ordre.

L’offre des transports en commun sera-t-elle maintenue ? L’offre sera mobilisée, pas de restrictions de transports car des gens continueront de travailler.

Des aides supplémentaires. Les bénéficiaires du RSA et des APL recevront une aide exceptionnelle de 150 euros, et 100 euros par enfant, dans les six semaines à venir.

La règle de 6

Le président appelle à ne pas rencontrer plus de six personnes dans la sphère privée. Au restaurant ou  à la maison (sauf grande famille bien sûr), pas plus de 6 à table.

Qu’en est-il du télétravail ?

« C’est un outil quand on l’utilise intelligemment. C’est mieux pour ceux qui ont de l’espace et pas bien pour ceux qui ont de petits espaces. On a besoin aussi de contacts sociaux. Il faut que ce soit négocié pour répondre aux besoins de l’entreprise » a souligné le Président de la République.

C’est dur d’avoir 20 ans en 2020 !

« C’est dur d’avoir 20 ans en 2020, donc je ne donnerais aucune leçon à nos jeunes.  Examens annulés, formations reportées, difficile de trouver un premier emploi…. En effet, certains commencent la faculté, l’année où on se fait des amis et ils assistent aux cours à travers leur ordinateur » a confirmé Emmanuel Macron.

Lire Carburant, chômage, emploi, fiscalité : Xavier Bettel s’exprime… 

Ailleurs sur le web