icon recherche
Emploi

Le télétravail connaît un véritable boom

Le Luxembourg atteint déjà la troisième place des pays où le télétravail est le plus répandu en Europe, selon une étude d'Eurostat.

Publié par Chrystelle Thévenot le 13/02/2020 | 2.580 vues

Le Grand-Duché est le troisième pays européen où le télétravail est le plus utilisé, derrière la Finlande et les Pays-Bas.

Les résidents au Luxembourg

11% des personnes actives résidentes déclarent télétravailler « fréquemment » au Luxembourg. Ce chiffre est en baisse par rapport à 2014-2016 et 2017 (12,7% en 2017, 12% en 2016 et jusqu’à 14% en 2014). 19,8% des salariés disent travailler à domicile de « temps en temps ». Dans le détail, 8,5% des salariés recourent au télétravail, contre 38,2% pour les travailleurs indépendants.

Les frontaliers réclament plus de jours

Si l’étude ne prend en compte que les résidents, les travailleurs frontaliers souhaiteraient quant à eux, bénéficier de davantage de jours de télétravail. Le nombre de jours est fixé à 19 jours pour les travailleurs frontaliers allemands, à 24 pour les frontaliers belges et à 29 pour les frontaliers français.

« Le télétravail connaît un véritable boom : 20% des salariés ont profité du télétravail en 2018 », note Jérôme Hury, statisticien au Statec. Environ 90 000 salariés ont ainsi pu travailler à la maison l’an passé si l’on considère les 448 900 salariés (dont 197 000 frontaliers) embauchés au Grand-Duché. Le chiffre des télétravailleurs « a été multiplié par trois au cours des dix dernières années », explique-t-il, notant que le télétravail ne touchait encore que 7% des salariés en 2010.

Lire 48 jours de télétravail pour les frontaliers belges

29 % des salariés français ont recours au télétravail

Le télétravail a séduit de plus en plus de travailleurs et d’entreprises en France. Les salariés français, qui y ont eu recours, sont ainsi passés de 25 % en 2017 à 29 % l’année dernière, selon une nouvelle étude Ifop menée pour Malakoff Médéric Humanis.

En moyenne, les salariés font 7 jours de télétravail par mois.

Ce nouveau mode de travail séduit principalement les travailleurs pour la réduction du temps des trajets (54 %) et la souplesse des horaires (36 %), tandis que 67 % des managers estiment qu’il permet des gains de productivité.

En Europe : stable depuis 10 ans

Dans l’Union européenne en moyenne, 5,2% des salariés travaillaient à domicile en 2018, un chiffre stable depuis dix ans. Eurostat vient de publier de nouvelles données sur la proportion d’Européens qui travaillent régulièrement à domicile.

C’est aux Pays-Bas que l’on trouve le plus d’actifs qui travaillent à domicile (14 %), suivis de près par la Finlande (13,3 %).

Ce sont les pays d’Europe de l’Est qui enregistrent les proportions les plus faibles.

Travailler à domicile est même complètement marginal en Roumanie et en Bulgarie où cette pratique ne concerne respectivement que 0,4 % et 0,2 % de la population active.

Lire Escroquerie à l’achat : les réseaux sociaux en ligne de mire

Ailleurs sur le web