icon recherche
Société

Le maire de Villerupt réclame des compensations fiscales au Luxembourg

C'est son dernier mandat de maire. Mais avant de partir, Alain Casoni interpelle le Président de la République sur les compensations fiscales.

Publié par Chrystelle Thévenot le 26/02/2020 | 5.913 vues
comments24 commentaires

Ce sera son dernier mandat à la tête de la mairie de Villerupt. Alain Casoni, premier édile depuis quarante ans, dans sa commune, laissera donc la place.

Mais avant son départ, il a encore quelques projets qui lui tiennent à cœur notamment la problématique des compensations fiscales réclamées au Luxembourg : « Cela fait 20 ans que je me bats pour ce sujet récurrent. Le Luxembourg fait bloc, nous aussi » s’exaspère-t-il.

Lire Compensations fiscales : non, c’est non !

Les villes frontalières deviennent pauvres

Il a donc décidé de mettre un coup d’accélérateur, gonflant ainsi le rang des maires mécontents dont les communes sont frontalières au Luxembourg. D’ailleurs, il a fait partir mercredi 19 février 2020, un courrier de trois pages au Président de la République Emmanuel Macron. Le ton est donné : « Les villes frontalières du Luxembourg sont progressivement devenues les plus pauvres de France et doivent malgré elles suppléer à l’offre de services publics du pays le plus riche d’Europe ».

Lire Metz et Trèves réclament une compensation fiscale du Luxembourg

Luxembourg ne participe pas assez au co-développement

Une réalité que le maire explique en quelques données simples : 106 000 frontaliers français imposés à la source au Luxembourg mais formés par la France (12,5 milliards d’euros) sans compter les 25000 actifs français résidents au Grand-Duché, 23 000 retraités vivant également dans nos communes mais imposés au Luxembourg en contradiction avec les recommandations de l’OCDE, 14 000 chômeurs issus du marché du travail luxembourgeois coûtant près 120 millions d’euros par an. Sur les territoires frontaliers, le chômage ne baisse pas, 120 millions d’euros, c’est le montant sur lequel s’est engagé le Luxembourg d’ici 2030 au profit des TER…Et la liste est longue.

Pour le maire de Villerupt, le Luxembourg ne participe pars suffisamment au co-développement des villes de proximité. La mobilité, c’est bien mais ce n’est pas assez.

Encore plus d’enfants dans les établissements scolaires

La commune de Villerupt compte 10 000 habitants dont 3000 familles qui travaillent au Luxembourg. Cela représente, selon Alain Casoni, près de 70% de sa population active. 1000 enfants fréquentent les structures scolaires c’est-à-dire de la maternelle jusqu’au collège.

Rien que pour le collège Théodore Monod, c’est 700 jeunes mais : « L’établissement n’est plus en capacité de recevoir plus d’enfants. De nouvelles familles transfrontalières s’installent mais nous ne pouvons pas agrandir les murs. Ce sera donc un nouveau casse-tête pour les équipes d’enseignants. La municipalité n’est pas en mesure de financer seule un nouveau collège » remarque le maire qui en appelle au Luxembourg. Il demande plus de co-développement avec le Grand-Duché sur des projets qui ont du sens.

Mais Alain Casoni, conseiller départemental de Meurthe-et-Moselle et Vice-président de la CCPHVA, sait bien que le mur qu’a dressé le Luxembourg sur le sujet est hermétique et que les négociations doivent se faire dans les plus hautes instances.

Son courrier au Président de la République a pour objectif d’entamer des négociations et une coopération transfrontalières : « indispensables » à la survie des communes aux alentours.

Lire Grand Nord : Heidi et Rachida ont repoussé leurs limites

Ailleurs sur le web

bonsai
51 messages
Il y'a 1 mois

Les frontaliers sont une vrai richesse pour les villes voisines, ils font marcher les commerces, et le batiment il n'y a qu'à voir tous les lotissements qui ont vu le jour dans les zones frontalières. Ce sont autant de personnes qui ne pésent pas sur épaules de la

bonsai
51 messages
Il y'a 1 mois

Posté par: bonsai Les frontaliers sont une vrai richesse pour les villes voisines, ils font marcher les commerces, et le batiment il n'y a qu'à voir tous les lotissements qui ont vu le jour dans les zones frontalières. Ce sont autant de personnes qui ne pésent pas sur épaules de la France, je suis juste d'accord pour dire que les chomeurs frontaliers doivent être payés par le pays qui les emploi et pas par la France, et je trouve aussi que le délai accordé au luxembourg pour la mise en place de cette mesure est trop long. Après il faut aussi arrêter de dire que le Luxembourg vole la main d'oeuvre, pas tout le monde étudie en France, (si jusqu'au bac) après les jeunes ont tellement de difficultés pour rentrer dans une université que souvent ils se tournent vers l'étranger. Un jour on va demander une compensation à la Belgique pour tous les étudiants français qu'elle accepte en argumentant qu'il y a de plus en plus de logements étudiants vacants, qu'il n'y a plus assez de fréquantation dans l'univ de metz. Je pense qu'il faut un moment donné arrêter de pleurer toujours misère. 
 

 

flattorent
1 messages
Il y'a 1 mois

Cette façon des politiques Français de taxer sans cesse et de toujours aller chercher de l'argent chez les autres (y compris chez ces propres citoyens) afin de compenser leurs turpitudes, erreurs de gestion est détestable il faut que cela cesse et qu'ils partent tous ! 

Sylts5772
9 messages
Il y'a 1 mois

Les villes frontalières sont remplies de nouveaux lotissements... Le prix des terrains et des taxes qui vont avec augmentent sans cesse... Les étudiants, formés en France, mais qui perçoivent les bourses du Luxembourg... A un moment donné, faut arrêter de réclamer toujours plus au Luxembourg et peut-être commencer à se prendre en main sur sa propre politique..
On dit que beaucoup de villes frontalières sont des villes dortoires, peut-être que ces maires devraient faire bouger les choses pour les rendre plus attractives...

darktower
26 messages
Il y'a 1 mois

Mr le Maire de Villerupt nous sort de beaux chiffres mais il en oublie un essentiel : les 100.000 chomeurs qu'il y auraient en plus en Lorraine si le Luxembourg n'etais pas là, et à fortiori, le pouvoir d'achat bien plus important dont ces frontaliers bénéficient et à qui profite la région Lorraine (ou grand-est maintenant). Mr Casoni est communiste et ses idées en matières de fiscalité sont rétrogrades, tout comme ses idées politiques. 

LOKZ
France | 18716 messages
Il y'a 1 mois

Sans le Luxembourg Villerupt serais un no man's Land et Monsieur Casoni passerais son temps à faire la manche....dans la rue et non pas de son bureau.
 

Frontalierlulu
252 messages
Il y'a 1 mois

M.Casoni, demandez des comptes à vos députés et ministres et non au pays qui donne à manger aux frontas, 
C'est un choix qui est fait par le  gouvernement dans les petites villes, peux d'électeurs  donc pas rentable alors on garde le pognon est on pompe dans les grandes villes...
En passant je paie 3300 d'impôts fonciers dans un village où il y a rien ..cela ne suffit pas ?
 
 
 
 

loupblanc
Thionville/Luxembourg | France | 2558 messages
Il y'a 1 mois

Un dernier Buzz pour son dernier mandat??tristes propos en vérité.....une manière de remplir les caisses sans se bouger le derrière....''tout ce qui est à toi est à moi!!, mais tout ce qui est à moi n'est pas à toi''...Charité bien ordonnée.....

Raiisin
59 messages
Il y'a 1 mois

Le seul point où je suis d'accord c'est l'indemnisation chômage. C'est une abérration que ce ne soit pas le Luxembourg qui indemnise les frontaliers. 
Le reste, il raconte beaucoup de conneries. Sans le Luxembourg la région serait encore plus sinistrée qu'aujourd'hui.
Et les taxes d'habitation et foncières sont énormes pour une région comme ça ... ça ne justifie en rien ces prix ! Mauvaise gestion de l'argent encore ...

thcdelta
12248 messages
Il y'a 1 mois

une abérration??????? dans TOUS les pays du monde, tu touches tes allocations de chomage dans ton pays de résidence....pour peu que le chomage y existe!!!!! 

Raiisin
59 messages
Il y'a 1 mois

Posté par: thcdelta une abérration??????? dans TOUS les pays du monde, tu touches tes allocations de chomage dans ton pays de résidence....pour peu que le chomage y existe!!!!! 
 

Bien sûr que ce n'est pas logique. Tu travailles dans un pays A, tu côtises dans ce pays A, tout ce qui est lié à ton travail est dans le pays A. Pourquoi le pays B viendrait t'indemniser de ton chômage pour le travail que tu as effectué dans ton pays A.
Viendrais le fait est ce qu'il serait logique que ces travailleurs dépensent leur chômage dans le pays B, mais bon c'est ce que les travailleurs font déjà avec leur salaire.
Et je parle pas que du cas du Luxembourg mais de tous.

thcdelta
12248 messages
Il y'a 1 mois

si les conventions internationales etaient toutes logiques, ca se saurait... :-)

Tallyortoby
9 messages
Il y'a 1 mois

Posté par: Raiisin Le seul point où je suis d'accord c'est l'indemnisation chômage. C'est une abérration que ce ne soit pas le Luxembourg qui indemnise les frontaliers.  Le reste, il raconte beaucoup de conneries. Sans le Luxembourg la région serait encore plus sinistrée qu'aujourd'hui. Et les taxes d'habitation et foncières sont énormes pour une région comme ça ... ça ne justifie en rien ces prix ! Mauvaise gestion de l'argent encore ...
 

Je penses ce que vous oubliez c'est que le Luxembourg paie ces chômeurs. En fait, au moment de l'inscription à l'ANPE, ces derniers envois une demande au Luxembourg, et lui, verse le montant à l'état français. La grande différence c'est qu'au Luxembourg on reçoit 80% de son dernier salaire pendant 1 an (si 2 ans de travail prouvé) et après c'est 0 tandis qu'en France vous allez recevoir moins mais pendant beaucoup plus longtemps jusqu'au moment où vous devrez demander des aides.

Il y'a 1 mois

Xavier PALUSZKIEWICZ - Député de Meurthe-et-Moselle
''Le Maire de Villerupt réclame des compensations fiscales au Luxembourg'' ... le député de la 3ème circonscription de Meurthe-et Moselle (Longwy-Briey-Villerupt), accessoirement ancien frontalier que je suis, s'y oppose catégoriquement.
Réponse a été donnée au courrier du Maire de Villerupt adressé au Président de la République et pour lequel je fus en copie.
Plusieurs passe d'armes ont eu lieu entre M. Casoni et moi-même depuis plus de 2 ans. Son idéologie (du siècle dernier) n’est pas à la hauteur des enjeux transfrontaliers. Elle ne correspond nullement à l'approche que le Gouvernement luxembourgeois souhaite entrevoir.
Pour ceux qui connaissent cette formule qui caractérise très bien la pensée communiste : "File moi ta montre et je te donnerai l'heure", chacun conviendra que ce n'est très certainement pas de cette manière que nous saurons entretenir de bons rapports avec nos voisins et amis luxembourgeois sans qui, notre territoire du Pays-haut et au-delà l'ensemble des frontaliers, des commerçants locaux (sans parler des impôts engendrés) ne seraient pas grand chose…

Il y'a 1 mois

Xavier PALUSZKIEWICZ - Député de Meurthe-et-Moselle
Je me suis entretenu à plusieurs reprises avec l'ancien Ministre de l'économie Etienne Schneider, avec le ministre des finances M. Pierre Gramegna ainsi qu'avec Corinne Cahen (Ministre à la Grande Région) leur faisant part du fait que je n'étais pas du tout sur la même ligne que le Maire de Villerupt et que le Gouvernement français ainsi que le Président de la République avec lequel je me suis entretenu à ce sujet, outre le fait qu'il ait pu l'exprimer directement au Premier Ministre Luxembourgeois, ne sont pas en phase avec ce principe de rétrocessions fiscales.
Nous devons travailler par des partenariats, par du co-développement, des co-financements sur des projets bien précis pour lesquels les Luxembourgeois sont favorables.
1er partenariat financé en Mars 2018 : les sujets de mobilité pour lesquels le Luxembourg contribue à hauteur de 120 millions d'euros.
Le problème (franco-français) réside dans le fait que les escarmouches de politique politicienne locales qui perdurent depuis 40 ans, ne permettent pas de réunir tous les partenaires et élus locaux et de se mettre d'accord sur des projets structurants. Le résultat : 120 millions disponibles depuis 2018 et combien de projets lancés (2) ; combien en suspens ou envisagés (aucun).
 

Il y'a 1 mois

Xavier PALUSZKIEWICZ - Député de Meurthe-et-Moselle
Nous devons travailler communément pour ouvrir d'autres sujets de co-développement et donc d'autres chantiers co-financés tels la petite enfance et des garderies adéquates, l'offre de soin et la formation en médecine sur Belval (en partenariat avec la faculté de Nancy) ; la formation professionnelle transfrontalière etc etc...
Par ce biais, nous pourrons engager des chantiers importants pour accroitre l'attractivité de notre territoire et en arrêter de quémander de l'argent au Luxembourg dans le seul but d'abonder les budgets communaux qui, pour certains, sont considérablement amputés par les frais de personnel qui n'en finissent pas d'augmenter tant certains Maires (Insoumito-communistes) recrutent les copains des copains, emploient les neveux ou beau-frère d'adjoint ou le petit-fils du camarade syndiqué des années 70, mort la main sur le coeur et le poing levé vers d'autres cieux. ...
Pendant ce temps-là, Villerupt et la CCPHA engagent plus de 15 millions d'euros en investissements (et la facture n'en restera très probablement pas là) pour construire un Pôle Culturel (pas une Salle de spectacle) dans laquelle il n'y a toujours aucune programmation établie mis à part les 10 jours destinés au Festival du Film Italien.   Je n'oserais aller jusqu'à contrarier les contribuables Villeruptiens et Audunois en les informant du montant annuel des frais de fonctionnement de ce bâtiment qui dépasse l'endentement et qui seront bien évidemment payés par les contribuables qu'ils sont.
J'espère que le site ''les Frontaliers'' trouvera le temps nécessaire pour me rencontrer à ce sujet et répondre de manière officielle aux demandes complètement ubuesques du Maire de Villerupt.
Bien à vous.

jparnotte
2 messages
Il y'a 1 mois

PAS UN SOU ! QUELLE INGRATITUDE MONSTRUEUSE ! (Pour rappel, Casoni est communiste)
Ce serait plutôt à la France d'être taxée pour toutes les charges qu'on lui épargne en donnant du travail à des milliers de frontaliers qu'elle est INCAPABLE d' employer à cause de sa politique INSENSÉE.
Quelle perversion chez les politiciens français que cette rage taxatoire même vis-à-vis de l'étranger ! Pure démagogie et jalousie vis-à-vis de pays mieux gérés et travailleurs !
Et pendant ce temps, les migrants inutilisables qui envahissent la France sont mieux traités que ses pensionnés !
Ca mérite une révolution ! 
 

César Tullii
1 messages
Il y'a 1 mois

Comme la presse et notamment le républicain Lorrain du coin et son journal Luxembourgeois publient toujours à charge contre le Luxembourg pour promouvoir leurs amis politiques qui demandent la compensation soit de l’argent au Luxembourg sur le travail des frontaliers. Mais le RL ne crache pas sur les 600000€ d’aides que le Luxembourg donne à leur filiale luxembourgeoise.
Je publie le texte de Xavier Palu Szkiewicz qui explique pourquoi il n’y aura jamais de compensation.L’ extrême gauche, EM, le PS, le LR, le RN j’en ai rien à faire par contre des maires qui mendient au nom de la France qui elle ne demande rien au Luxembourg ça m’emmerde sérieusement.César Albert .
Du député Xavier Palu Szkiewicz .''Le Maire de Villerupt réclame des compensations fiscales au Luxembourg'' ... le Député de la 3ème circonscription de Meurthe-et Moselle (Longwy-Briey-Villerupt), accessoirement ancien frontalier que je suis, s'y oppose catégoriquement. Réponse a été donnée au courrier du Maire de Villerupt adressé au Président de la République et pour lequel je fus en copie. Plusieurs passe d'armes ont eu lieu entre M. Casoni et moi-même depuis plus de 2 ans. Son idéologie (du siècle dernier) n’est pas à la hauteur des enjeux transfrontaliers. Elle ne correspond nullement à l'approche que le Gouvernement luxembourgeois souhaite entrevoir. Pour ceux qui connaissent cette formule qui caractérise très bien la pensée communiste : "File moi ta montre et je te donnerai l'heure", chacun conviendra que ce n'est très certainement pas de cette manière que nous saurons entretenir de bons rapports avec nos voisins et amis luxembourgeois sans qui, notre territoire du Pays-haut et au-delà l'ensemble des frontaliers, des commerçants locaux (sans parler des impôts engendrés) ne seraient pas grand chose…
Je me suis entretenu à plusieurs reprises avec l'ancien Ministre de l'économie Etienne Schneider, avec le ministre des finances M. Pierre Gramegna ainsi qu'avec Corinne Cahen (Ministre à la Grande Région) leur faisant part du fait que je n'étais pas du tout sur la même ligne que le Maire de Villerupt et que le Gouvernement français ainsi que le Président de la République avec lequel je me suis entretenu à ce sujet, outre le fait qu'il ait pu l'exprimer directement au Premier Ministre Luxembourgeois, ne sont pas en phase avec ce principe de rétrocessions fiscales. Nous devons travailler par des partenariats, par du co-développement et sur des co-financements sur des projets bien précis pour lesquels les Luxembourgeois sont favorables. 1er partenariat financé en Mars 2018 : les sujets de mobilité. Contribution à hauteur de 120 millions d'euros. Le problème (franco-français) : réside dans le fait que les ''guéguerres'' de politique politicienne locales qui perdurent depuis 40 ans, ne permettent pas de réunir tous les partenaires et élus locaux et de se mettre d'accord sur des projets structurants. Le résultat : 120 millions disponibles depuis 2018 et combien de projets lancés (2) ; combien en suspens ou envisagés (aucun).
Nous devons travailler communément pour ouvrir d'autres sujets de co-développement et donc d'autres chantiers co-financés tels la petite enfance et des garderies adéquates, l'offre de soin et la formation en médecine sur Belval (en partenariat avec la faculté de Nancy) ; la formation professionnelle transfrontalière etc etc… Par ce biais, nous pourrons engager des chantiers importants pour accroitre l'attractivité de notre territoire et en arrêter de quémander de l'argent au Luxembourg dans le seul but d'abonder les budgets communaux qui, pour certains, sont considérablement amputés par les frais de personnel qui n'en finissent pas d'augmenter tant certains Maires (Insoumito-communistes) recrutent les copains des copains, emploient les neveux ou beau-frère d'adjoint ou le petit-fils du camarade syndiqué des années 70, mort la main sur le coeur et le poing levé vers d'autres cieux. …
Pendant ce temps-là, Villerupt et la CCPHA engagent plus de 15 millions d'euros en investissements (et la facture n'en restera très probablement pas là) pour construire un Pôle Culturel (pas une Salle de spectacle) dans laquelle il n'y a toujours aucune programmation établie mis à part les 10 jours destinés au Festival du Film Italien. Je n'oserais aller jusqu'à contrarier les contribuables Villeruptiens et Audunois en les informant du montant annuel des frais de fonctionnement de ce bâtiment qui dépasse l'endentement et qui seront bien évidemment payés par les contribuables qu'ils sont. La REM Villerupt Villerupt ma Villelesfrontaliers.lu
J'espère que le site ''les Frontaliers'' trouvera le temps nécessaire pour me rencontrer à ce sujet et me permettra de répondre de manière officielle aux demandes complètement ubuesques du Maire de Villerupt. Bien à vous.
 

Laura1976
2 messages
Il y'a 1 mois

Posté par: thcdelta une abérration??????? dans TOUS les pays du monde, tu touches tes allocations de chomage dans ton pays de résidence....pour peu que le chomage y existe!!!!! 
 

Tu touches des compensations là où tu as travaillé et non là où tu y vis! 

Laura1976
2 messages
Il y'a 1 mois

C'est à  chaque ville frontalière à faire en sorte que ses habitants y travaillent dans leur localité! 
A chaque Maire des villes, au lieu de vous plaindre en permanence sur l'argent, donnez du travail à vos habitants et ils en seront fier de bosser pour leurs villes et donnez-leur le salaire qui va avec!

robin2bois
Hettange-grande | france | 1 messages
Il y'a 1 mois

Posté par: Sylts5772 Les villes frontalières sont remplies de nouveaux lotissements... Le prix des terrains et des taxes qui vont avec augmentent sans cesse... Les étudiants, formés en France, mais qui perçoivent les bourses du Luxembourg... A un moment donné, faut arrêter de réclamer toujours plus au Luxembourg et peut-être commencer à se prendre en main sur sa propre politique.. On dit que beaucoup de villes frontalières sont des villes dortoires, peut-être que ces maires devraient faire bouger les choses pour les rendre plus attractives...
 

Oui tout à fait il faut que les politiciens arrêtent de se mêler de tout et de rien....

xbeaudouin
6 messages
Il y'a 1 mois

Encore un maire qui est en train de faire sa pleureuse car il n'as pas d'industrie chez lui. Bon faut dire que les prêts toxiques qui ont été souscris chez lui (peut-être par lui ?) n'ont pas arrangé la donne vu la taxation record qu'il y a dans cette ville. Pauvre habitants...
Mais clairement il se fou de la tronche de tout le monde, sans les frontaliers, cette ville serai une ville zombie. Pas de recettes locales grace à la taxe d'habitation et/ou la taxe foncière, pas de famille pour payer le prix fort CAF des activités scolaires et périscolaire. Pas d'activité des diverses commerces locaux et agricultueurs du coin.
Le luxembourg cotise pour l'entretien des routes et des transports en commun. Donc encore du vent pour faire plaisir aux gens qui n'ont pas eu la capacité de trouver du travail au Luxembourg. Ca sent l'élection et la division de la population et surtout l'incapacité des vieux fonctionnaires a s'adapter a un monde qui change. Car avant on faisais sa pleureuse à la grosse industrie metalurgique pour récuperer du pognon et on s'en foutais de la gestion, là il faut être des vrai gestionnaire, être capable de faire du discernement, et surtout ne pas gaver certains avec du pognon public.